La ville de Guebwiller

A l’entrée du Florival (vallée des fleurs), Guebwiller s’allonge le long de la Lauch et épouse les contours de l’étroite vallée. Cette ville au riche passé, liée à l’abbaye de Murbach, puis à l’industrie, possède un patrimoine très intéressant, telles que ses trois églises, superbes représentantatives de trois époques (Romane, Gothique et Néoclassique). La ville peut, de plus, être un point de départ vers les différentes vallées du Florival.

Vue intérieure de l'église Notre Dame de Guebwiller

 

Informations pratiques à Guebwiller

12 000 habitants, à 25 km de Colmar. Parking gratuit à l’office de tourisme et bon point de départ pour la visite de la ville à côté de l’église Saint Léger.

Office du tourisme : 45, rue de la République, 68500 Guebwiller
Site internet

Villes du Haut-Rhin (Alsace)

En savoir plus sur Guebwiller et les vins d'Alsace

Où loger à Guebwiller

Recherche d'hôtels

Du

Au

 

Histoire de Guebwiller

L’histoire de la ville est intimement liée à celle de l’abbaye de Murbach. Le site est déjà occupé sous les Carolingiens, mais c’est au XIIème siècle, que Guebwiller est pour la première fois mentionnée. C’est sous l’impulsion de l’abbé de Murbach, que se construit l’église Saint Léger et que se forme autour de celle-ci, le noyau de la ville actuelle. Guebwiller est, entre le XIIIème siècle et la Révolution, la capitale administrative de la principauté de l’abbaye de Murbach. La ville est pendant toute cette période sous la domination de l’abbaye, la bourgeoisie n’arrivant pas à prendre le pouvoir. Ceci explique pourquoi la Révolution a été si bien accueillie. Les biens de l’abbaye sont vendus et la ville devient alors rapidement un centre industriel de premier plan (textile et mécanique).

A visiter et à voir à Guebwiller

Débutez votre visite à côté de l'église Saint Léger, à l'une des extrémités de la ville.

> Eglise Saint Léger : Il s’agit de la plus ancienne des trois églises de Guebwiller.

Sa construction débute en 1182, sous l’impulsion des abbés de Murbach, sur l’emplacement d’un précédent édifice, dans un style roman tardif.

Le massif occidental est à deux tours carrées qui reposent sur des porches.

Une troisième tour, octogonale, se situe à la croisée du transept.

Elle est décorée de statues telles que celles représentant un homme tenant une escarcelle ou un autre tenant une cordelière.

Statue d'un homme de l'église Saint Léger de Guebwiller

L'église Saint Léger de Guebwiller
Une tour de l'église Saint Léger


Le porche est à trois arcades et comporte un magnifique portail sculpté entouré de colonnes à décors variés. Le tympan est sculpté d’une représentation du Christ, entouré de la Vierge et de Saint Léger.

Détail du portail de l'église Saint Léger de Guebwiller


L’intérieur est typique des églises romanes avec son alternance de piliers forts et faibles.

Vue intérieur de l'église Saint Léger de Guebwiller


Le chœur, quant à lui, est plus récent, et date du XIVème siècle. Sa décoration comporte des stalles en bois à médaillons représentant des personnages bibliques.

Stalles de l'église Saint Léger de Guebwiller


> Ressortez de l’église pour en faire le tour et passez devant les belles maisons et la Cave Dimière situées sur la place (contemporaine de l’église Saint Léger).

La palce du marché à Guebwiller


Descendez ensuite la rue de la République.

> Rue de la République : plusieurs bâtiments intéressants jalonnent le parcours.

> L’Hôtel de Ville : construit en 1514 par un drapier de la ville, le bâtiment est racheté par l’abbaye de Murbach. Une belle statue de la vierge est placée à l'angle du bâtiment et un bel oriel gothique orne la façade.

L'hôtel de ville de Guebwiller
Vierge de l'hôtel de ville de Guebwiller


> Maisons Modern Style :
ce sont des maisons construites au début des années 1900, la ville en possède quelques exemples tels que les numéros 69, 104 et 116 de la rue de la République. Au numéro 54, belle boutique, datée de 1617 sur le linteau de la porte.

Maison Modern Style de Guebwiller
Maison Modern Style de Guebwiller


Rejoignez l’Eglise et le couvent des Dominicains par la rue de la Monnaie.

> Eglise des Dominicains : il s’agit de la seconde église de la ville, gothique, construite au début du XIVème siècle par des Dominicains venus s’installer ici. Elle faisait partie d’un couvent dont il reste plusieurs bâtiments conventuels, autour du très beau cloître. L’église en elle-même est typique des ordres mendiants, un long bâtiment sans décoration extérieure et sans clocher (seul un petit clocheton original est placé sur le côté de l’édifice).

Vue extérieure de l'église des Dominicains de Guebwiller
Vue extérieure de l'église des Dominicains de Guebwiller


La visite de l’ensemble se fait par l’entrée située au niveau des bâtiments conventuels. A l’intérieur, vous pourrez visiter le beau cloître à arc gothique (les remplages ont disparu).

Cloître des dominicains de Guebwiller


Du cloître, vous pouvez accéder à l’église qui sert régulièrement pour des concerts et des expositions. L’intérieur est lui aussi typique des ordres mendiants, une nef élevée à plafond en bois et un chœur, plus étroit, voûté, quant à lui, d’ogives.

Vue de l'intérieur de l'église des dominicains

Les murs de l’église sont recouverts de fresques de toute beauté, qui avaient été recouvertes d’un badigeon au XVIIIème siècle. Elles ont pu ainsi être correctement préservées.

Fresque de l'église des dominicains de Guebwiller


Par ailleurs, l’église abrite aussi un très beau et rare jubé en pierre qui abrite les fresques les plus anciennes.

Le jubé de l'église des dominicains de Guebwiller


Cette église est, pour nous, un véritable coup de cœur.

> Redirigez-vous vers la rue de la République et arrêtez-vous place de la Liberté.

> Place de la Liberté : la place abrite de belles maisons et une jolie fontaine.

Place de la liberté à Guebwiller
Place de la liberté à Guebwiller


Continuez à descendre la rue de la République jusqu’à la troisième église de la ville, l’église Notre Dame.

> Eglise Notre Dame : sa construction est ordonnée par l’abbaye de Murbach, qui souhaitait installer toute la communauté à Guebwiller, déjà capitale administrative de leur principauté.

La construction débute en 1763 sous les ordres de l’architecte Beuque qui sera renvoyé pour malfaçon et remplacé par Ritter.

Il s’agit du premier édifice construit en style Néoclassique en Alsace. L’édifice est consacré en 1785, mais la tour ne sera construite qu’en 1845 (la seconde prévue ne sera jamais financée).

La façade en grès rose est ornée de colonnes et présente les trois ordres classiques superposés : colonnes ioniques en bas, doriques à l’étage et corinthiennes pour la tour.

Des statues allégoriques ornent la façade (Foi, Justice, Tempérance….)

L'église Notre Dame de Guebwiller


L’église est placée sous le patronage de Notre-Dame, mais aussi de Saint Louis (pour remercier Louis XV d’avoir accepté le transfert de l’abbaye) dont la représentation est située au-dessus de la porte droite.

Représentation de Louis XV à Notre Dame de Guebwiller


L’intérieur donne une impression de monumentalité. Les grandes colonnes corinthiennes de la nef soutiennent la corniche et le plafond voûté.

Vue de l'intérieur de Notre Dame de Guebwiller
L'assomption à Notre Dame de Guebwiller


Dans le chœur, une monumentale Assomption en stuc montre l’élévation de la Vierge, entourée d’anges vers le ciel.
Le reste de la décoration est constitué d’une très belle chaire, de statues, de tableaux et de stalles en bois.

Ressortez de l'église. Situé à côté de l'église, sur la place, vous trouverez le musée du Florival.

> Musée du Florival : le musée est abrité dans un bâtiment destiné à l’origine à héberger le doyen du Chapitre, venu s’installer à Guebwiller.
Le musée propose une collection retraçant l’histoire de la ville, des objets d’art religieux et profanes du Florival. Néanmoins, l’attrait principal du musée est sa belle collection de céramiques du célèbre Théodore Deck, originaire de la ville.

Le musée du Florival de Guebwiller

 

 

Changer vos préférences sur les cookies