La ville de Saverne

 

Située à la frontière avec la Lorraine, Saverne est une petite ville qui possède plusieurs maisons et monuments dignes d’intérêt.

Elle pourra, de plus, servir de ville étape agréable pour visiter les environs, riches en monuments (Marmoutier…) ou de point de départ de randonnées vers les Vosges et les nombreux châteaux-forts de la région.

Vue du château de Saverne

 

Informations pratiques à Saverne

16 400 habitants, à 49 km au nord ouest de Strasbourg.
Parking au centre ville payant mais gratuit aux limites de la ville (le plus pratique pour la visite est celui « du Château » situé à proximité du château des Rohan, côté jardin.

Office du tourisme : 37, grand rue, 67700 Saverne
Site internet

Annuaire du Bas-Rhin (Alsace)

Où loger à Saverne

Recherche d'hôtels

Du

Au

 

Histoire de Saverne

La position stratégique du lieu est à l’origine de la création de la ville. Le lieu permet en effet de contrôler ce point de passage entre l’Alsace et la Lorraine, à travers le col de Saverne. Les premières traces d’occupation datent des romains, qui y établissent un relais entre la voie consulaire Strasbourg-Metz. L’origine du nom de Saverne date de cette époque, le relais s’appelant alors « Tres Tabernae », les Trois Relais. Les romains construisent un castrum au IIIème siècle, qui sera agrandi au IVème, pour contrer les invasions barbares. Au moyen âge la ville passe sous la domination du Saint Empire Romain Germanique jusqu’à l’annexion de l’Alsace à la France. La ville fait partie des possessions de l’évêque de Strasbourg, qui y établit sa capitale administrative. La ville subit diverses destructions au cours du temps avec entre autres la guerre des Rustauds en 1525, qui seront massacrés ici, et la guerre de Trente Ans qui dévaste la ville, enjeu stratégique majeur à l’époque. La ville connaît néanmoins un regain de prospérité au XVII et XVIIIème siècle sous l’impulsion des Princes-Evêques de la famille des Fürstenberg, puis des Rohan qui sont à l’origine du château du même nom. La révolution met un terme à cette prospérité et à son rôle de mini-capitale. Saverne connaît ensuite l’histoire du reste de la région.

A visiter et à voir à Saverne

 

> Commencez par la visite du château : suite à l’incendie du précédent en 1779, le Cardinal Louis René de Rohan, décide la construction d’un nouveau palais dès 1780, et fait appel à l’architecte Salins de Montfort qui dirige les travaux jusqu’à la révolution.

Bien que le gros œuvre et la toiture soient achevés, les bas reliefs et l’intérieur restent inachevés.

Le bâtiment restant invendu comme bien national, il connaîtra diverses fonctions dont celles de casernement et d’asile pour veuves de guerre.

Le corps du bâtiment est de style néo-classique, à colonnes corinthiennes (côté jardin) et possède une façade de 140 m de long.

Le bâtiment est modifié sous Napoléon III qui fait restaurer et ajouter deux ailes latérales et un avant corps central (côté ville).

La façade du château de Saverne


Dirigez-vous vers la Grand Rue, rue principale piétonne de la ville.

> Grand Rue : en face du château vous pouvez découvrir le symbole de la ville, la fontaine de la licorne de 1837.

La licorne symbole de Saverne


Remontez ensuite la Grand Rue pour découvrir entre autre au n°76, une belle maison à colombages de 1575 avec un oriel de 3 étages.

Au n° 80, probablement la plus belle maison de la ville, la maison Katz, du nom de son premier propriétaire receveur de l’évêché, ornée de magnifiques colombages sculptés de personnages nus, de motifs floraux et géométriques.

La maison possède de plus un très bel oriel triangulaire.

Maison à colombages de Saverne

 

La maison Katz de Saverne
L'oriel de la maison Katz de Saverne


Remontez la rue jusqu’à l’Eglise Notre Dame.

> Eglise Notre Dame : la tour porche, romane du XIIème siècle, est la partie la plus ancienne. Une vierge à l'enfant est située dans une niche au-dessus de l'entrée. Le porche abrite un Christ en croix de 1756.

La tour porche de l'église Notre Dame de Saverne
Statue de la Vierge à Saverne


La nef, gothique, du début du XVIème siècle est de faible hauteur et abrite quelques monuments intéressants :
> Déploration du Christ sculptée en 1520, en marbre et calcaire, l’œuvre représente le Christ à la descente de la croix entouré de Marie et de Saint Jean. La sculpture est un don de l’électeur de Saxe.

Déploration du Christ


> Fonts baptismaux : sculptés dans du grès blanc au XVIIème siècle.
> Christ Gisant : il s’agit d’une très intéressante et très belle sculpture du XIVème siècle en grès, élément d’une ancienne mise au tombeau. Le flanc droit du Christ est évidé et permettait d’abriter les hosties lors de la semaine Sainte.

Christ gisant à Saverne


Dans le chœur :
> On peut y voir deux monuments funéraires : Celui de Robert de Bavière et celui de Guillaume de Honstein tous deux anciens évêques de Strasbourg.

Monument funéraire de Robert de Baviere à Saverne
Monument funéraire de Guillaume de Honstein à Saverne


> A coté de l’église Notre Dame, divers bâtiments administratifs sont visibles, dont le Tribunal de Grande Instance, bâtiment construit en 1738 par Armand Gaston de Rohan-Soubise, pour abriter la chancellerie épiscopale.

De là, rejoignez la Grand Rue pour accéder à la rue des églises. Empruntez ensuite la rue des Murs pour rejoindre l’ancienne église et couvent des Récollets. Sur le chemin plusieurs belles maisons sont visibles.

Tribunal de Saverne
Maison de Saverne

 


> Ancien Couvent des Récollets : fondé en 1303 par les Frères Hospitaliers du couvent d’Obersteingen, selon la règle de Saint Augustin, le bâtiment abrite successivement différentes communautés (Franciscains, Jésuites, puis finalement à nouveau les Franciscains).

Le couvent, qui est aujourd’hui une école, abrite un magnifique cloître gothique du XIVème siècle et des fresques du XVIIème.

L’église, du XIVème siècle est typique des ordres mendiants, dépouillée et élégante. Elle abrite deux monuments funéraires des membres de la famille des Lutzelbourg.

Fresque du couvent des Récollets

 

Le couvent des Récollets de Saverne


> La roseraie : Saverne est considéré comme la capitale de la rose, et abrite de ce fait une belle roseraie de 7500 pieds. Située route de Paris, accès payant.

La roseraie de Saverne

 

 

Changer vos préférences sur les cookies